Massage Shiatsu des abdominaux (Le Hara)

Pour les Japonais, le hara ou abdomen représente beaucoup plus que la partie du corps concernée. L’esprit vital réside dans le hara, et plus spécifiquement en un point situé à cinq centimètres au-dessous du nombril et qui porte le nom de Tan-Den.

C’est dans le hara que réside l’énergie d’un individu. On peut avoir un bon ou un mauvais hara. Se tuer, c’est tuer le hara, se faire hara-kiri. Le shiatsu du hara s’appelle l’ampuku. C’est un art très ancien, plus vieux que le shiatsu, et qui requiert des années d’entraînement. Un praticien qualifié d’ampuku peut traiter et guérir des maladies graves en travaillant uniquement sur le hara. Tous les processus vitaux partent du hara, et on peut y contacter tous les méridiens.

Comme le pied en réflexologie, le hara peut être divisé en zones réflexes (voir ci—dessous) qui reflètent toutes les fonctions corporelles. Le travail sur le hara est donc une partie capitale du traitement et, avec de l’expérience, peut vous aider à établir un diagnostic.

Le hara doit être détendu au-dessus du nombril et ferme en dessous, mais en Occident, le hara présente généralement des caractéristiques inverses.

La vie sédentaire, la mauvaise alimentation, le manque d’attention à la respiration et à l’attitude affaiblissent le hara inférieur et le Tan-Den tandis que la tension mentale et émotionnelle contracte le diaphragme et le hara supérieur. Vous ne reconnaîtrez peut—être pas cela au toucher, mais, partant du principe que le hara inférieur est faible, commencez par le raffermir en exerçant une pression profonde, graduelle et tonifiante, avant de vous occuper du hara supérieur. Il se détendra au fur et à mesure que vous compenserez les déficiences de la zone inférieure. Vous pourrez alors exercer une pression plus forte.

Quand l’ampuku est pratiqué dans les règles de l’art, avec soin, c’est une expérience extrêmement relaxante, qui améliore et équilibre toutes les fonctions physiques. C’est particulièrement bon pour les problèmes abdominaux et pour le dos. Si votre partenaire souffre du dos, travaillez sur le hara, en particulier sur la zone réflexe du méridien de la vésicule biliaire, avant de vous attaquer au dos lui-même.

Ajouter votre commentaire

This website uses IntenseDebate comments, but they are not currently loaded because either your browser doesn't support JavaScript, or they didn't load fast enough.

Dites ce que vous en pensez...
Et oh, si vous voulez une image avec votre commentaire, inscrivez vous sur gravatar!