Séduction en ligne : comment vivre sereinement le 1er rendez-vous ?

En 2001, Meetic et d’autres sites de rencontres commencent à voir le jour et ne tardent pas à connaître un fort succès auprès des célibataires du monde entier. Au départ pourtant, l’usage des sites de rencontres est une pratique que l’on cache souvent à son entourage, honteux d’utiliser internet pour trouver l’âme sœur faute de la rencontrer dans sa vie quotidienne.

Aujourd’hui, le dating online est une pratique plus décomplexée, et une communauté importante d’utilisateurs existe. La création et l’explosion des réseaux sociaux ne sont pas étrangères au phénomène de démocratisation de cette pratique. En effet,nous passons de plus en plus de temps à surfer sur internet et à interagir les uns avec les autres en ligne sur les plateformes comme Facebook, Twitter ou encore Viadeo. Chacun de ces réseaux possède ses spécificités, et il en va de même pour les sites de rencontre, qui s’adaptent en fonction de vos besoins et envies !Par exemple, vous avez déjà peut-être vu les publicités décalées d’Adopte un mec !

En 2011, on comptait environ18 millions de célibataires en France, ce chiffre peut donner le vertige mais il donne également de l’espoir aux plus timides d’entre nous : si tous les célibataires ne sont pas présents sur les sites de rencontres, beaucoup y sont inscrits ! Choisir le bon site, la bonne photo, trouver l’équilibre entre mystère et humour, rester soi-même… Séduire en ligne n’est pas facile ! C’est d’ailleurs la mission que NetDatingAssistant.com cherche à remplir pour les célibataires en proposant les services de ses Dating Assistants.

Quandon sait que, par exemple, aux USA, 1 couple sur 2 s’est rencontré grâce à internet, cela représente une bonne option!

Du virtuel au réel : 5 conseils pour dé-stresser avant le premier rendez-vous

Vous ne le savez peut-être pas, mais des études prouvent que notre jugement se fixe dans les premières secondes : visite d’un appartement, rendez-vous amoureux, etc. Même si on revendique souvent qu’il ne faut pas s’arrêter à ce qu’on voit, notamment avec l’adage « l’habit ne fait pas le moine », on est tous inconsciemment influencés par ce premier contact.

Or, ce que vous souhaitez, c’est paraître sous votre meilleur jour : décontracté, souriant, à l’aise… Le problème : le stress qu’occasionne le premier rendez-vous !

Un conseil : relaxez-vous quelques minutes avant votre premier rendez-vous. Oui, mais comment ? Tout simplement en vous aidant de techniques de relaxation qui vont vous aider à diminuer votre stress et à retrouver sérénité et assurance. Alors, avant de vous rendre à votre rendez-vous, suivez ces quelques astuces « bien-être » qui vous éviteront de stresser plus qu’il ne faudrait :

  • Allongez-vous sur une surface dégagée ou votre canapé, confortablement : ainsi, vous relâchez vos muscles, et allez améliorer votre relaxation
  • Fermez les yeux et concentrez-vous sur un moment positif de votre journée ou semaine, durant lequel vous avez été fier de vous-même : arriver à votre rendez-vous rempli de confiance en vous, il n’y a rien de mieux ! Vous pouvez tout aussi bien choisir le moment où vous avez fini un projet qui vous tenait à cœur, réussi à faire un plat délicieux, aidé une personne âgée à traverser la rue…
  • Entrainez-vous à sourire : cela peut vous paraître ridicule sur le moment, mais les études prouvent que se forcer à sourire pendant quelques secondes entraine un comportement positif et moins stressé dans les heures qui suivent !
  • Respirez : le stress donne l’impression de suffoquer, aidez votre corps en pratiquant de longues inspirations et expirations, pendant quelques minutes.
  • Dites-vous que la personne en face sera au moins autant stressée que vous !

Si vous disposez d’un peu plus que quelques minutes, vous pouvez même vous servir des bienfaits du massage et réaliser sur vous-même un auto-massage des pieds, des mains, de la tête, pour souffler un peu et vous recentrer sur vous-même.

D’ailleurs, si le massage comporte de nombreux bienfaits, il en va de même pour l’amour ! En effet, les études prouvent que l’état amoureux déverse dans notre corps des endorphines, ou hormones du bonheur. Elles sont en effet sécrétées par des glandes (hypothalamus et hypophyse) quand on est dans une situation d’activité physique intense, d’excitation, ou encore d’orgasme. Concrètement, les endorphines nous montent au cerveau pour nous procurer une sensation de bien-être et même des effets analgésiques ! Et si vous courriez à votre premier rendez-vous pour en faire l’expérience ?

Maintenant que vous en savez un peu plus sur « l’avant » rendez-vous, il est temps de passer aux choses sérieuses ! Serein, détendu, confiant, il ne vous manque plus qu’à aborder la personne que vous aller rencontrer. Et pour éviter que le stress ne remonte, et de vous retrouver sans mots, préparez à l’avance quelques sujets dont vous avez déjà parlé avec la personne en question, ils vous permettront de lancer la discussion, de dévier sur d’autres questions, d’apprendre à se connaître. Et si le courant passe bien, ce que l’on vous souhaite vivement, votre anxiété se sera envolée et vous ne verrez plus les heures passer !

Les bienfaits de l’hydromassage

Rien de plus efficace qu’un bon bain chaud pour se relaxer après une longue journée. Mais si vous pouvez l’associer au massage, c’est encore mieux !

Les techniques d’hydromassages remontent à l’Antiquité grecque et romaine, où on les utilisait déjà pour leurs effets sur le corps. L’hydromassage associe les bienfaits thérapeutiques de la chaleur au massage. Cette technique se pratique dans les spas ou les salons de massage, ou même chez vous, à condition de posséder une baignoire de balnéothérapie, et ne requiert aucun contact manuel.

Il existe deux sortes d’hydromassages : par jets d’eau ou par tourbillons. Les jets d’eau sont dirigés sur des parties spécifiques de votre corps et massent les muscles en profondeur. Les tourbillons d’eau vous massent doucement et permettent de vous relaxer.

Soulager la douleur

L’hydromassage est souvent utilisé par les professionnels de la santé pour soulager de nombreux maux. Ainsi, les personnes souffrant de lésions du tissu mou, d’arthrite, de douleurs chroniques, de tendinites et de maux de dos peuvent bénéficier d’un hydromassage. Mais cette pratique peut contribue aussi à soulager les douleurs dues à la maladie de Crohn, à la sclérose en plaques, la fibromyalgie et le lupus. De plus, la chaleur combinée à la pression de l’eau améliore la circulation sanguine et stimule les défenses naturelles du corps.

Apaiser le stress

L’eau est, pour beaucoup d’entre nous, un élément apaisant, qui permet de faire le vide dans notre esprit et qui nous plonge dans un état de relaxation. Le massage, lui, relaxe notre corps dans son intégralité. L’hydromassage est idéal pour soulager et apaiser le stress. Il est très utile pour les personnes souffrant de troubles du sommeil, dus à l’anxiété, ou de problèmes sous-jacents dus au stress. L’hydromassage permet également d’éliminer les toxines qui s’accumulent dans les muscles et de relâcher les endorphines, les hormones du bonheur et du bien-être. Une fois la séance terminée, votre corps et votre esprit sont apaisés.

Force et souplesse

L’hydormassage est aussi une thérapie qui permet d’améliorer et de conserver la force et la souplesse de notre corps. Le sang circule mieux et apporte toute la force nécessaire aux articulations et aux muscles pour fonctionner correctement. De nombreux masseurs-kinésithérapeutes utilisent l’hydrothérapie pour soigner les patients souffrant d’handicapes, ou d’une mobilité réduite, ou dans le cadre d’une rééducation.

La luminothérapie

La science l’a prouvé depuis longtemps : notre corps a besoin de lumière pour fonctionner, car elle diminue la sécrétion de mélatonine, hormone produite en l’absence de lumière –la nuit- et qui aide à s’endormir. Mais une fois la nuit passée, il nous faut la stopper afin de ne pas souffrir de ses effets néfastes sur l’humeur et le tonus. Cependant, en hiver, les nuits sont longues, et en fonction des personnes, il est plus ou moins facile de supporter ce manque de lumière. Afin de recréer des lumières identiques à celle du jour, il existe aujourd’hui de nombreux procédés, et l’un d’eux est l’utilisation d’appareils dits de « luminothérapie », qui permettent de passer outre la baisse de régime habituelle pendant l’hiver ou encore de booster l’organisme au quotidien.

Comment fonctionne la luminothérapie ?

Les appareils de luminothérapie utilisent des procédés technologiques qui reproduisent la lumière naturelle, plus exactement le spectre lumineux solaire, mais dénués d’infrarouges et ultraviolets (ils sont dangereux pour les yeux et la peau).  Leur but est de freiner la sécrétion de la mélatonine et ses effets négatifs sur notre organisme. L’intensité de la lumière utilisée se situe généralement entre 2500 et 10000 lux (unité de mesure de l’éclairement). De plus, en l’absence de lumière, l’organisme souffre de vitamine D (3 personnes sur 4 dans l’hémisphère Nord on un manque de vitamine D), qui régule le tonus, la bonne humeur, et nous maintient en bonne santé, donc utiliser des appareils de luminothérapie contribue à diminuer ce manque de vitamine D, car c’est dans la lumière du soleil qu’elle se crée majoritairement. C’est donc un antidépresseur naturel qui aide durablement et de façon naturelle contre les effets négatifs du manque de lumière.

Quels sont les différents types d’appareils existants ?

Il existe de nombreux appareils différents qui suivent les principes de la luminothérapie. Tout d’abord, les ampoules et lampes de luminothérapie peuvent être utilisées chez soi et ont un usage quotidien, durant la journée. Elles stimulent la rétine de l’œil pour apporter tous les bienfaits de la luminothérapie à notre corps.  Ensuite, les stimulateurs d’aubes sont des appareils de luminothérapie qui sont très utiles pour se réveil en douceur le matin. Grâce à un jeu de lumières progressives, ils recréent paisiblement le lever du soleil, sont sources de relaxation et permettent d’obtenir un réveil naturel.

Quels sont les bienfaits de la luminothérapie ?


Cette thérapie aide à lutter contre la dépression saisonnière pendant la période hivernale, le manque de tonus, la démotivation passagère, les difficultés à trouver le sommeil… En effet, lors des mois d’hiver, notre organisme peut souffrir de ce qu’on appelle les TAS : troubles affectif saisonnier, et qui se traduit par une augmentation de l’appétit, l’irritabilité, le manque de dynamisme, des troubles du sommeil et de l’appétit, une perte de libido… Mais les effets de la luminothérapie ne s’arrêtent pas à traiter les conséquences négatives de l’hiver : en effet, on peut utiliser la luminothérapie au quotidien pour améliorer jour après jour sa forme, passer une bonne nuit, diminuer la sensation de fatigue…

Enfin, la luminothérapie est une science naturelle qui aide tout en douceur et durablement à retrouver une bonne forme, renforcer ses défenses naturelles et stimuler un sommeil paisible. Et de nombreuses techniques peuvent compléter ces effets positifs sur l’organisme pour des résultats encore plus probants sur le tonus. Par exemple les appareils de massage, qui aident à se débarrasser des soucis du quotidien, de se ressourcer après une dure journée ou de se délasser dans les moments de repos, qui, couplés, à la luminothérapie, aident à construire un équilibre apaisant pour le plus grand bien de notre organisme et de notre sérénité ! De nombreux instituts proposent des cures de lumière. Ces professionnels du bien être peuvent être des instituts de beauté, des salons de massage, ou des spécialistes en luminothérapie (bien plus rare).

La médecine ayurvédique


origines :

Ayurvéda ( आयुर्वेद ) signifie en sanskrit « connaissances pour une longue vie ». La médecine ayurvédique est un système holistique de médecine traditionnelle apparue en Inde au cours de la période védique. Elle est aujourd’hui considérée comme une forme de médecine alternative.

Dans la mythologie hindou, le créateur de la médecine ayurvédique était Dhanvantari, le médecin des dieux. C’est d’abord dans la tradition orale, au travers de chants et prières en vers, qu’ont été formulées les bases de soins médicinaux. C’est pourquoi on les rattache aux dieux. Les premiers écrits témoignant de l’activité ayurvédique remontent à environ 500 ans avant notre ère : le  Suśruta Saṃhitā et le  Charaka Saṃhitā sont les encyclopédies de médecine qui posent les fondements de l’Ayurveda. Au fil des siècles, nombre de préparations médicinales, de techniques de massage ou soin ou produits de massage et de nouveaux procédés chirurgicaux ont été mis au point par les thérapeutes ayurvédiques, capables de traiter différentes affections.

principes fondamentaux :

L’Ayurvéda repose sur la théorie des cinq éléments qui composent l’univers – l’Eau, la Terre, le Feu, l’Air et l’Éther – et sont présents dans le corps humain. La Terre est l’élément stable, dans le corps : les os, les cellules et les tissus ; l’Eau se retrouve dans les fluides comme la lymphe et le sang ; le Feu est sans substance, c’est à la fois l’énergie et les pensées ; l’Air voyage par les poumons, et l’Ether est la distance qui sépare la matière.

Les saptadhatu sont les sept tissus organiques vitaux : la lymphe, le sang, les muscles, la graisse, les os, la moelle, et les « produits subtils » (sperme, ovule, force immunitaire).

Les écrits ayurvédiques ont élaboré de précieux conseils pour préserver la santé et l’équilibre à chaque étape de la vie, notamment entre trois énergies élémentaires appelées doshas : vata (le mouvement), pittha (la transformation) et kapha (la structure). Lorsqu’elles sont présentes en quantités égales dans l’organisme, le corps est en bonne santé.

On retrouve deux théories sur ce point : l’une considère que la combinaison des doshas est unique pour chaque être, et définit la personnalité ; l’autre estime qu’un tempérament égal est lié à une bonne santé, et une personnalité trop marquée n’est donc ni saine ni naturelle.

La médecine ayurvédique se divise en huit spécialités :

1 – la médecine interne

2- la pédiatrie

3- la chirurgie

4- l’oto-rhino-laryngologie et l’ophtalmologie

5- la psychiatrie

6- la toxicologie

7- la médecine préventive, l’immunologie et la gériatrie

8- les aphrodisiaques et la fertilité

Très tôt, la médecine ayurvédique a eu recours à la chirurgie et à des instruments chirurgicaux. Mais elle se concentre surtout sur une bonne digestion, un bon appétit, une élimination efficace des toxines (exercice du panchakarma), et sur la pratique du yoga et de la méditation et bien sûr du massage pour donner au corps toute sa vitalité.

Page suivante »